Comment dissuader deux fumeurs de joint de s’adonner à leur activité favorite grâce à l’hypnose ?

15 septembre 2014

Bordeaux, sur les quais, en face  de la place des Quinconces

  Imaginez-vous une belle fin d’après-midi à Bordeaux…

Le soleil courtise

la Garonne qui de ses étincelles

hypnotise

jusqu’aux hommes d’affaires les plus pressés…

Aujourd’hui

Tout vous encourage au farniente…

Le long des quais, les gens sont installés confortablement sur l’herbe.

Parmi eux, un homme à chapeau noir semble se promener et déambuler au hasard.

Ce n’est pas le cas.

L’hypnotiseur ne se promène pas au hasard…

En réalité, il est parti pour une quête…

Cet homme, c’est bien sûr votre serviteur… dsc02174

L’objet de ma quête ?

Mon Graal à moi ?

Ce sont des volontaires pour une expérience hypnotique.

Phase 1: recruter des volontaires !

Sur mon chemin, j’aperçois deux jeunes hommes à l’air ouvert que je m’empresse d’aborder.

Lors de ma présentation de l’hypnose, je me rends compte que l’un des deux roule une cigarette

extrêmement suspecte.

Il s’apprête à …

marijuana_420_weed_mary_jane_drugs__53__2197x1463

Hypnose contre Cannabis…

Son visage est illuminé par la flamme de son briquet.

Il a déjà le petit sourire caractéristique de ce genre d’occupation.

Au moment fatidique de l’allumage, je l’interromps de justesse par une question bizarre :

—Quand vous fumez un joint, que recherchez-vous, au fond?

— Euh ! Je sais pas…répond le premier, le pétard à mi chemin entre ses lèvres et le néant…

— Être bien…précise le second.

— Posé relax…ajoute son ami.

— Vous avez déjà fumé avant que j’arrive ?

— Non ! On s’y apprêtait, justement ! Tu veux fumer ?

— C’est gentil, mais non…

— Pourquoi tu nous demandes ça, alors ?

Phase 2 : capter l’attention

— Parce que si vous voulez être bien, posés, relax, je connais quelque chose de plus fort et de bien mieux que le « H »…

— Ah ! Ouais ?

— Oui ! C’est bien mieux et ça n’a aucun effet indésirable…

— Qu’est-ce que c’est ?

— Un indice : ça commence par la même lettre…

—Si c’est l’héroïne, désolé mais je ne touche pas à ça…

— Non ! Rassurez-vous ! En fait, je parlais de l’Hypnose !

Phase 3 : stimuler l’imagination !

Hypnose!

Le mot est lâché !

Leurs regards intrigués me prouvent que je les ai accrochés.

Après avoir dissipé leurs inquiétudes et répondu à leurs interrogations, je commence par mon test de réceptivité favori.

Les deux sont contents de l’expérience.

Ils réagissent super bien.

Ils comprennent qu’ils doivent faire une part du boulot et commencent à saisir qu’ils doivent être actifs pour que le phénomène hypnotique se mette en place !

Sur ce, le regard de l’un des deux se repose sur le joint_mag_banner-300x198… et propose à son ami de l’allumer…

marijuana_weed_420_ganja____e_1600x900 contre l’hypnose

Si j’avais su ce qui allait découler de cette action anodine,

je l’aurais arrêté tout de suite.

Malheureusement,

c’est  à ce moment-là,

précisément,

qu’est arrivé le drame !

Non ! Je plaisante !

Je me suis simplement contenté de l’en dissuader.

Pour ce faire, je lui explique simplement :

— Vous savez, l’hypnose a déjà des effets un peu « stoned ». Si vous fumez, vous ne pourrez pas vous rendre compte des effets réels de l’hypnose… Ce qui serait regrettable, c’est qu’à la fin de la séance, vous ne puissiez même pas distinguer l’hypnose de l’effet psychotrope du Hashish….

— OK ! J’ai saisi !

— Alors , les gars ? Qu’est-ce que vous choisissez : le joint ou l’hypnose ?

— Des pétards, il n’en manque pas ! Par contre, ce n’est pas tous les jours qu’on a l’occasion de découvrir l’hypnose, dit le rouleur en mettant son joint de côté…

Hypnose : 1, Cannabis : 0

— Alors ?  ça vous dirait de faire un autre petit jeu d’imagination ?

— Aller !

Si je présente les tests de réceptivité comme des « jeux », ce n’est pas par fantaisie.

C’est dans le but de leur éviter de penser en terme de réussite/échec afin de ne pas leur « mettre la pression ».

Phase 4 : jouer des attentes !

Les deux jeunes hommes sont dans l’expectative.

Je positionne leurs mains de manière à ce qu’elles se trouvent face à face.

Une fois dans la bonne position, je leur demande d’imaginer quelque chose qui ferait se rapprocher celles-ci.

L’un des deux me parle d’une force et l’autre ne sait pas du tout.

Puisqu’il ne sait pas, je l’aide :

— Tu ne sais pas ?  Alors c’est simplement que tes mains se rapprochent pour une raison inconnue !

Cette idée lui plait.

Guidées par mes suggestions, les mains des deux compères se rapprochent.

Elles se rapprochent si bien qu’une fois pressées l’une contre l’autre, je décide de les aider à les imaginer collées…

Phase 5 : Redonner le pouvoir à l’hypnotisé !

Après quelques suggestions bien formulées, les deux jeunes hommes sont scotchés.

Fascinés, ils fixent leurs mains.

— Comment sont vos mains, maintenant ?

— Collées..

— Complètement collées ?

—Carrément !

— Est-ce que vous aimeriez les décoller ?

—Bah !..oui !

—Pour cela, rien de plus simple ! Il vous suffit de porter vos mains jointes jusqu’à vos lèvres et de souffler dessus en pensant ou en disant à haute voix « libération ». Une seule chose est importante, c’est que vous soyez sincères !

Ils soufflent sur leurs mains et là, comme par magie, celles-ci se décollent!

Ils sont émerveillés !

C’est prometteur…

— Alors ? Qu’avez-vous pensé de cette expérience ?

— C’était hallucinant !

Hypnose à la carte !

Je leur demande ce qu’ils aimeraient vivre sous hypnose.

Après que je leur ai proposé plusieurs phénomènes, l’un des deux répond « l’ivresse ».

Depuis quelque temps, je préfère l’hypnose éveillée, (waking hypnosis) mais j’ai brusquement envie de réaliser une induction par rupture de séquence…

Une compétence que tous les pompiers m’envient !

Sa tête part en avant, ses yeux se ferment et ses muscles se relâchent tandis que ma voix le guide dans ce voyage à l’intérieur de lui-même :

— Dors… très profondément et entre dans un rêve éveillé guidé par par ma voix…etc.

Je lui suggère ensuite qu’il boit un mojito (hypnotique) :

— l’ivresse monte en toi, mais ce ne sont que les effets positifs de l’alcool : bonne humeur, affabilité…etc.

cocktails39-300x175

Quand il ouvre les yeux, le jeune homme semble très satisfait de son ivresse.

— Je me sens comme en en début de soirée ; un peu chaud… avec l’envie de parler…même si je commence à… bégayer….

Je le regarde droit dans les yeux et lui pose un bouton de sobriété à effet immédiat.

Le jeune homme retrouve immédiatement ses esprits.

Il est stupéfait !

— Il faut apprendre cette technique aux pompiers ! son pote commente.

— J’y songe !

Comment hypnotiser 2 mètres et 100 kg de muscles quand on fait moins d’un mètre 75 ?

Étonné qu’on puisse passer de l’ivresse à la sobriété en l’espace d’un instant, son ami,   veut essayer à son tour.

Je lui demande de se lever et j’ai la surprise de rencontrer un solide gaillard de 1m95 pour 92 kg (je fais 1,73 et 63 kg tout mouillé) et je réfléchis maintenant, car je voulais faire le test de la chute arrière…

vlcsnap-2017-02-09-19h39m51s278

Le test de la chute arrière réalisé lors d’une soirée de découverte de l’hypnose à Paul’s Place

Je demande au jeune homme de se laisser aller et

parviens à le retenir.

Content de moi,  je lui propose d’imaginer que ma main est un aimant et il réagit super bien !

Je le félicite pour son effort de concentration et nous nous rasseyons, car je ne veux pas forcer ma chance.

Comment s’enfumer sans fumer ?

Je réalise un induction instantanée et après avoir approfondi, voici ce que j’ai proposé à son imagination…

—Tu es dans un endroit où tu es bien…

avec un pote à toi…

tu le vois juste devant toi …

il ouvre une boîte mystérieuse…

dès qu’il l’ouvre,

tu sens

une odeur particulièrement puissante et agréable…

une senteur d’herbe…

tu le regardes,

tranquillement,

tandis qu’il prépare une mixture verte qu’il glisse dans du papier à rouler…

Alors qu’il l’allume…

l’odeur devient plus forte encore,

tandis que la fumée vient te chatouiller agréablement les narines…

ton pote te sourit en te tendant le joint…

tu le saisis maintenant et tu

inspires profondément…

inspire…

inspire…

et tu sens bien que la fumée est si dense qu’elle te remplit la bouche…

et quand tu avales,

elle passe dans ta gorge,

puis dans tes poumons et,

de là,

elle passe dans ton sang

qui  irrigue ton cerveau et le remplit de bien être et…

cela monte…

de plus en plus…

comme ton sourire

Il fume son pétard imaginaire, l’air absorbé.

Comment peut-on oublier son propre prénom !?

Un sourire apparait sur son visage quand je lui suggère que son ami lui propose un deuxième pétard  d’une variété différente…

— Qu’est-ce qu’elle a de particulier cette herbe?

— Elle est épicée….

— Oui elle est épicée car il s’agit d’une variété hybride…Les ingénieurs généticiens ont croisé de l’Amnésia avec de l’Hypnotica…cette herbe est si forte que ceux qui la fument en oublient temporairement leur prénom… à chaque bouffée, c’est une lettre qui part en fumée… ça fait quoi quand tu tires une taf et qu’une lettre disparait ?…

— »Pak », « Pak »! répond le jeune homme.

— Les mecs quand ils fument cette herbe, pak! ils oublient leur prénom…si bien qu’ils s’appellent par des pseudos genre Monsieur 1, Monsieur 2 ou parfois par des couleurs… Monsieur blanc, Monsieur Rose, etc.

Le fumeur imaginaire rigole ! Je lui suggère que son prénom a disparu et lui demande d’ouvrir les yeux…

— Putain ! T’as les yeux explosés ! remarque son ami

Effectivement, il a les yeux rouges comme un… cobaye.

C’est… stupéfiant!

— Comment tu te sens ?

—Défoncé !

— Vraiment ? Le questionne son ami.

—Ouais !

— Au fait, on ne s’est pas présentés…moi c’est Samy et toi c’est?

— Lucky Luke ! répond l’homme aux yeux rouges sans hésiter!

— Tu en es sûr ?

— Non !

— Et ton vrai prénom, c’est…?

— Je sais plus… il n’y a que Lucky luke qui me revient…

— C’est vrai?

— Putain ! Je ne sais plus… comment je m’appelle ?

— Regarde ton prénom est là, je suggère en lui montrant ma main que je rapproche vivement de sa tempe…Pak ! Il est revenu, maintenant … et tu t’appelles ?

— Arthur ! répond-il dans une illumination.

— Alors, Arthur, comment était ton expérience ?

— C’était réel ! Je me suis vu en train de fumer avec mon meilleur pote. C’était exactement comme d’habitude ! Vraiment ! On était défoncés. Je me souviens qu’à un moment il m’a appelé Lucky luke, parce que j’avais oublié mon prénom… et ça m’avait fait trop rire…

Comment l’hypnose peut mettre les dealers au chômage

Je ne cesserai jamais de m’émerveiller de la capacité du cerveau à générer des scenarii cohérents permettant à l’hypnotisé, comme au rêveur, d’intégrer des éléments extérieurs à son univers intérieur;

Il m’a suffi de lui suggérer quelques éléments pour qu’il échafaude toute une histoire autour de ma suggestion.

Puisque le jeune homme se trouve dans un état de réceptivité appropriée, je décide de réaliser un ancrage.

Profitant de l’idée, je lui fais un ancrage « Lucky Luke » qui lui permet de retourner dans cet état en fermant les yeux et en pensant à « Lucky Luke »…

et sans fumée :

ce qui fait toute la différence !

Pour se réveiller, en pleine forme, il lui suffira de penser à Jolly Jumper.

C’est la monture qui le reconduira vers l’éveil et la réalité.

lletjollyj2

En guise de test, je demande au jeune homme de fermer les yeux avant de penser à son mot de passe.

Je sens qu’il se détend un peu plus.

Les traits de son visage s’aplatissent.

Au bout de quelques instants, je l’invite à revenir parmi nous grâce à Jolly jumper

— Alors ?

— C’est incroyable !

— En vérité, ton cerveau a des capacités que tu ignores…Tu as pu constater que tu n’avais vraiment pas besoin de substances extérieures pour atteindre cet état et être bien… sans fumer tu as pu te retrouver dans un super état de relaxation et sans effets indésirables… c’est pas beau, ça ?

— C’est vrai que ça donne à réfléchir…

— Ça va me faire faire des économies…

Je lui fais tester l’ancrage pour être sûr qu’il tient la route et il m’assure que c’est bon!

Après m’être entretenu avec les deux amis des effets merveilleux de l’hypnose, je leur ai administré un réveil bien propre.

  —Tu  vas mettre des dealers au Chômage ! son pote m’a dit avant de partir.

Conclusion :

Cette séance a bien des mérites à mes yeux.

J’ai pu aider deux jeunes à prendre conscience que l’état de bien être qu’ils recherchent par des artifices peut être atteint naturellement.

Derrière cette recherche, il y a  quelque chose qui désire être entendu et satisfait.

Et, au delà de ce moment que nous avons partagé, une porte s’est ouverte devant eux.

La refermeront-ils ou passeront-ils le seuil ?

Ce n’est pas à moi d’en décider !

C’est leur choix désormais…

Extrait édité ¹ de « Un jour, une hypnose, petit manuel de l’hypnotiseur tout terrain » partie III (à paraître prochainement).

Si vous voulez rattraper votre retard, et devenir un véritable hypnotiseur tout terrain, vous pouvez encore vous procurer les deux premiers tomes en cliquant ici

¹ Les passages où sont décrits les techniques utilisées ont été volontairement coupées afin de ne pas alourdir le texte.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s